La CAV invite ministre Lieten à regarder dans le miroir.

Category: 

Les différents gouvernements réclament encore et encore que c'est 'la crise' et que nous devons économiser. Récemment, le ministre Peeters annonçait dans les médias qu'il est à la recherche de 600 millions de coupures pour 2014 !

N'est-ce pas redoutable pour les contribuables? Les mesures d'austérité sont applicables dans des domaines essentiels pour la majorité de la population? Mais réduire sur le budget généreux qui est décerné chaque année à la recherche scientifique (qui se compose principalement de l'expérimentation animale)..., le gouvernement n'en veut pas entendre!

En Flandre par exemple, 162 millions d'euros de subventions ont été accordés à la vivisection. Tandis que la majorité absolue de la population est contre l'expérimentation animale !

Président CAV Danny Flies :

    «Comment nos ministres peuvent encore dormir paisiblement la nuit ? Prendre l'argent des citoyens honnêtes pour le donner aux vivisecteurs ? »

Le 23 Septembre, une quarantaine d'activistes CAV se sont mis devant la porte du cabinet de la ministre Flamande Ingrid Lieten ( responsable des subventions pour la recherche scientifique). Nous avons présenté la ministre un grand miroir pour qu'elle puisse faire face à elle-même.

Président CAV Danny Flies :

    «Nous n'avons rien contre la recherche scientifique, au contraire. Nous comprenons très bien que le gouvernement devrait soutenir la science. La CAV aussi travaille avec des scientifiques. Mais quand je vois le genre de recherches insensées auquel le gouvernement donne l'argent des contribuables, je ne peux que conclure qu'il s'agit de pur gaspillage. Ces recherches absurdes sur des animaux n'aident personne, sauf les vivisecteurs eux-mêmes. Nous exigeons du gouvernement Flamand qu'elle dépense l'argent de ses citoyens d'une meilleure façon. Pas de tests dépassés sur des animaux, mais des recherches scientifiques modernes qui sont vraiment dans l'intérêt de l'homme."

CAV était donc satisfaite d'entendre au cours d'une entrevue personnelle au Cabinet de la ministre Lieten, qu'elle comprenait nos préoccupations. Début Octobre, la ministre aura un nouveau entretien avec CAV et avec les responsables FWO (l'organisation qui accorde les subventions). Notre exigence est claire, nous voulons voir des changements très bientôt, sinon la CAV devra conclure que le FWO n'est pas ouvert à la volonté de la majorité de la population !