400 amis des animaux à notre grande manifestation à Liège!

Category: 

Chers amis, amis des animaux,

Les vivisecteurs n'ont de cesse de prétendre que l'expérimentation animale est un « mal nécessaire ». Mais alors qu'ils se concentrent sur le mot « nécessaire », je me focalise quant à moi sur le mot « mal ». Car il n'y a pas d'autre mot pour décrire toute cette souffrance animale inutile: un mal pur et simple!

Dès que nous parlons ainsi des vivisecteurs, nous sommes immédiatement qualifiés d'extrémistes. Je vous le demande... qui sont les extrémistes? Ceux qui gagnent froidement de l'argent par la souffrance des animaux, ceux qui quotidiennement traitent les animaux comme de vulgaires objets, ou nous tous ici réunis? Nous qui chaque jour sommes touchés par la douleur et l'angoisse que subissent ces animaux. Nous qui sommes sur la brèche pour les plus faibles de la société, ceux qui ne peuvent s'exprimer ; les animaux. Non, chers amis, cette appellation d'extrémistes ne me convient pas ! Cela en dit long sur le manque d'arguments bien fondés qu'utilisent les vivisecteurs pour défendre ces expériences malsaines.

Mais en réalité, je peux comprendre un tant soit peu ces réactions. En 2011, il n'y a plus d'argument en faveur de l'expérimentation animale. Les scientifiques modernes prouvent chaque jour que la recherche scientifique peut se faire parfaitement sans souffrance animale. Oui... et pourtant ils choisissent en toute connaissance de cause d'utiliser des animaux. Ces vivisecteurs sont-ils si insensibles? Ont-ils le cœur si froid pour ne pas voir le genre de souffrance qu'ils infligent à ces animaux? Ces personnes ne ressentent-elles donc rien quand elles regardent dans les yeux d'un beagle, lapin, chat ou tout autre animal ? Ne lisent-elles donc pas l'angoisse qui saisit les yeux de ces animaux ? N'entendent-elles donc pas leurs supplications pour cesser la douleur ? Combien de temps encore le sang des animaux colorera-t-il les tables de vivisection ? Combien de temps encore les animaux de laboratoire seront-ils soulagés d'être tués, car la mort leur apporte la libération ? Combien de temps encore les politiciens regarderont-ils de l'autre côté de cette souffrance infinie?

Nous tous, ici réunis, avons regardé les animaux dans les yeux et leur avons dit : nous compatissons, nous entendons votre appel au secours, nous ressentons votre douleur et angoisse. Nos cœurs sont plein de compassion, chaleur et passion! Nous allons retirer cette souffrance et angoisse qui sont les vôtres!

Nous disons néanmoins ceci à l'industrie de l'expérimentation animale: nous ne comprendrons jamais ce que vous faites aux animaux, à ces êtres innocents. Nous n'oublierons ni ne pardonnerons jamais ce « mal nécessaire ». Nous continuerons à combattre cette horrible souffrance jusqu'à ce que les expériences sur les animaux soient reléguées aux pages les plus noires des livres d'histoire ! Je vous remercie !

Danny Flies, président de la Coalition Anti Vivisection